ultimatum_climatique_copenhague_2009_resultatCertains estiment que le Sommet de Copenhague constitue une avancée dans la lutte contre le réchauffement climatique, d'autres y voient des accords décevants aux ambitions réduites et sans cadre contraignant mais qui concerne pour la première fois pays industrialisés, grands pollueurs et pays émergents.

Le 11 décembre, nous avons posté un message concernant les enjeux du sommet de Copenhague. Voici quels ont été les résolutions prises :

  • Un accord de principe : La communauté internationale s’est fixée comme objectif de ne pas dépasser une hausse de la température globale de 2°C par rapport aux niveaux pré-industriels. En revanche, l’objectif de diviser par deux les émissions mondiales de gaz à effet de serre en 2050 n'a pas été retenu.

  • Des réductions d'émissions de CO2 renvoyées à 2010 : Le texte de l’ONU ne prévoit pour l’instant aucun objectif chiffré de réduction d’émissions de CO2. Les Etats doivent cependant indiquer ce qu’ils comptent faire à l’horizon 2020 avant le 31 janvier 2010. Aujourd’hui, les calculs effectués par l’ONU en fonction des promesses d’abaissement existantes prévoient une hausse de la température moyenne de 3°C.

  • Pas d'organisation mondiale de l'environnement : Pour contrôler les efforts des Etats aucun cadre juridique n’est prévu. Un contrôle extérieur a notamment été vivement refusé par la Chine. Le texte garantit même le « respect de la souveraineté nationale ». Les engagements des pays industrialisés devront tout de même être « mesurables, notifiables et vérifiables » et ceux des pays émergents devront être communiqués tous les deux ans. L’Europe pourrait en outre créer sa propre organisation de l’environnement.

  • Une aide financière immédiate de 30 milliards de dollars : Pour soutenir l’adaptation des pays pauvres aux impacts du réchauffement climatique, une aide immédiate de 30 milliards de dollars sur trois ans (2010-2012) sera allouée (priorité à l’Afrique et aux petites îles). Il a par ailleurs été estimé que 100 milliards de dollars seront nécessaires d’ici 2020. Un groupe de travail sera créé pour étudier cette question.

Prochain rendez-vous : Une conférence aura lieu à Bonn en juin 2010 pour faire le point et préparer un autre rendez-vous sur le climat : le Sommet de Mexico, fin 2010. Un réexamen de l’accord de Copenhague interviendra en 2015 mais pour l’instant, le seul instrument légal de lutte contre le réchauffement reste le Protocole de Kyoto (ne concernant qu’un tiers des émissions mondiales).

Pour en savoir plus :

http://www.developpement-durable.gouv.fr

http://www.ademe.fr

http://aquitaine.fr