SanguinaireUn Comité Régional a été créé pour diminuer l'utilisation de produits phytosanitaires.

Les pesticides ont fait leur temps. D'ici 2018, leur consommation doit diminuer de 50%. C'est la mission du tout nouveau Comité Régional d'Orientation et de Suivi du plan Ecophyto.

Dans les textes, le plan Ecophyto mis en place par le Ministère de l'agriculture et de la pêche à la suite du Grenelle de l'environnement, vise à réduire de 50% l'usage des produits phytosanitaires en agriculture, si possible, à l'horizon 2018. Il s'agit à la fois de réduire l'usage de ces produits et de limiter l'impact de ceux qui resteront indispensables pour protéger les cultures des parasites, des mauvaises herbes et des maladies.

En Aquitaine, le plan se traduira par la création de fermes de démonstration sans produits phytosanitaires, un diagnostic de la santé des végétaux et la formation des professionnels.

Réduire de 30% l'utilisation de produits chimiques, c'est aujourd'hui le cas de plus d'un tiers des viticulteurs qui ont opté pour l'enherbement.

"Autrefois, laisser pousser l'herbe autour des vignes était une abhérration et les meilleurs viticulteurs étaient ceux qui désherbaient le plus. Aujourd'hui c'est le contraire" proclame Philippe Bardet, propriétaire de 100 hectares de vignes dans les appellations Castillon Côtes de Bordeaux et St Emilion Grand Cru.

Cette méthode agit généralement sur les insectes puisque le pollen attire les prédateurs qui s'attaquent aux parasites néfastes pour la vigne. Une démarche qui fonctionne, car en peu de temps, la consommation de produits a diminué de 30%. Cependant, pour certaines maladies la chimie reste nécessaire et c'est sur ce terrain que la recherche est attendue.