agriculture_et_biodiversit_Longtemps considérés comme des originaux passéistes, les agriculteurs se souciant de la biodiversité sur leur exploitation sont désormais aidés pour poursuivre leurs efforts et montrés en exemple par les responsables de la profession.

"Il y a 10 ans, quand je parlais à des collègues du respect de la biodiversité, ils ricanaient. Maintenant, on m'écoute." sourit Marcel Jeanson, associé d'une exploitation de 400 hectares de légumes et qui a replanté 13 km de haies à Marcelcave (Somme).

La Picardie - pourtant zone de grande culture - fait partie des régions en pointe dans ce retour aux sources, éclairée par les recherches scientifiques démontrant les avantages à long terme de la production respectueuse de la diversité de la nature.

Pourquoi planter des haies ?

Il peut s'agir de haies brise-vent pour protéger les cultures, les élevages ou les bâtiments. Il peut également être question de haies moyennes ou arbustives pour réaliser une clôture naturelle ou une barrière anti-érosion, pour stabiliser un talus, des dunes ou un bord de fossé. Il peut s'agir enfin d'améliorer le paysage et le cadre de vie.

La plantation de haies contribue à favoriser la biodiversité par le développement de la faune auxiliaire pour la lutte intégrée, option particulièrement intéressante en agriculture ou en viticulture biologique. De plus, elles ont un un rôle anti-pollution puisqu'elles captent une partie importante de nitrates.

Retours d'expériences en Gironde :

Subventionnée par les collectivités territoriales (Conseil Général de la Gironde, Conseil Régional d'Aquitaine), l'association girondine Arbres et Paysages, créée en 1994, coordonne des programmes de plantations de haies en milieu rural. Ces programmes s'adressent notamment aux agriculteurs, viticulteurs, apiculteurs... qui souhaitent protéger leurs cultures, leurs élevages ou leurs bâtiments.

Son comité de pilotage associé aux élus de la juridiction et le Conseil des Vins de St Emilion ont procédé à la plantation de haies dans le cadre du projet Biodiversité et Paysage. L'opération a également concerné le Château Cheval Blanc.

Les haies restent toutefois un élément symbolique dans la biodiversité en agriculture même si elles ne sont pas les plus opérationnelles. En effet, l'enherbement diversifié dans la vigne semble plus probant. A chacun de trouver ses solutions pour protéger la biodiversité.