MSAEnviron 20% des actifs européens estiment que leur santé est affectée par des problèmes de stress dans leur activité professionnelle.

Ceci est en fait l'un des principaux problèmes de santé au travail déclaré. Ce phénomène n'épargne pas l'agriculture.

Une personne en état de stress ressent un déséquilibre entre ce qu'on lui demande de faire dans le cadre professionnel et les ressources dont elle dispose pour y répondre. Les situations stressantes qui s'installent dans la durée ont toujours un coût pour la santé des individus qui les subissent. Elles ont également de répercussions négatives sur le fonctionnement de l'exploitation.

Une augmentation du nombre d'accidents du travail peut aussi être observée, sans occulter les gestes de désespoir comme les tentatives de suicide.

La réaction de plusieurs personnes soumises à une même situation de stress est différente, en fonction de son ressenti, et du moment où le stress intervient.

Il existe de nombreux facteurs recensés qui peuvent provoquer cette pathologie.

Des facteurs liés à la tâche :

  • fortes exigences quantitatives (charge de travail, rendement, pression temporelle, masse d'informations à traiter...),
  • fortes exigences qualitatives (précision, qualité, vigilance ...),
  • difficultés liées à la tâche (monotonie, absence d'autonomie, répétition, fragmentation ...),
  • risques inhérents à l'éxécution même de la tâche (par exemple, conduite d'engins de grande taille).

Des facteurs liés à l'organisation du travail :

  • absence de contrôle sur la répartition et la planification des tâches dans l'entreprise,
  • imprécision des missions confiées,
  • contradiction entre les exigences du poste
  • inadaptation des horaires de travail aux rythmes biologiques, à la vie sociale et familiale,
  • nouveaux modes d'organisation,
  • instabilité des contrats de travail.

Des facteurs liés aux relations de travail :

  • manque d'aide de la part des collègues et/ou des supérieurs hiérarchiques,
  • management peu participatif, autoritaire, déficient,
  • absence ou faible reconnaissance du travail accompli.

Des facteurs liés à l'environnement physique et technique :

  • nuisances physiques au poste de travail (bruit, chaleur, humidité...),
  • mauvaise conception des lieux et/ou des postes de travail (manque d'espace, éclairage inadapté...).

Des facteurs liés à l'environnement socio-économique de l'entreprise :

  • mauvaise santé économique ou incertitude sur l'avenir de l'exploitation,
  • surenchère à la compétitivité sur le plan national et international.

Le stress n'est pas révélateur de fragilités individuelles, mais le plus souvent la manifestation de dysfonctionnements plus généraux. C'est pourquoi il ne faut pas hésiter à en parler. Il existe des démarches de prévention, dont la mise en oeuvre peut être facilitée par les services de la MSA.

Pour en savoir plus : http://www.msa33.fr