tracteur + banc d'essai moteurPar ces temps de crise, faire des économies de carburant n'est pas un luxe. Si à cela on ajoute la prolongation de la vie de son moteur de tracteur, on est gagnant sur toute la ligne.

Le tracteur utilise plus de 50% des énergies consommées par l'exploitation. Aujourd'hui il est possible de réduire cette consommation en appliquant :

  • des règles d'entretien et d'utilisation : vérification régulière de l'état des filtres à air et à carburant, par le graissage et par la qualité du gasoil consommé,
  • mais aussi des règles de conduite : opter pour une conduite économique qui consiste à adapter la puissance fournie par le moteur à la puissance nécessaire pour le travail en cours.

C'est autant d'élèments qui permettent de réduire la consommation, la fatigue du chauffeur (moins de bruit et de vibrations) et d'augmenter la longévité du moteur. Les économies réalisées par les exploitants (à la suite des préconisations d'entretien et de conduite pour un tracteur moyen de 100ch) sont de l'ordre de 600 heures/an soit 900 litres/an.

N'hésitez donc pas à faire un diagnostic de votre tracteur dont les réelles performances peuvent être mesurées par un banc d'essai moteur (B.E.M). Pour les exploitations ayant instruit un dossier AREA PVE, PMBE, Energie, le diagnostic est financé pour 2 tracteurs par le Conseil Régional. Seule la TVA est à la charge de l'exploitant.

Renseignements auprès de Vincent CHOCO et de Marc-Antoine BEAUVINEAU à la FDCUMA de Gironde au 06.13.31.65.78.