Si Pâques est la plus importante fête religieuse chrétienne, c'est aussi une fête aux multiples traditions où le chocolat est roi. Décryptage...

Pâques, ou "Pâque", est une fête religieuse chrétienne commémorant la résurrection de Jésus-Christ, le troisième jour après sa crucifixion le vendredi saint. C'est le jour le plus saint du calendrier chrétien. Il marque la fin du jeûne du Carême qui s'étend du mercredi des cendres (le lendemain de mardi gras) au jeudi saint, soit sur 40 jours. Pâque, de l'hébreu Pessah (passage), est le nom de la fête juive qui commémore la sortie d'Égypte. Ce mot a servi à désigner la fête chrétienne car, d'après les Évangiles, c'est pendant cette fête juive (qui dure 7 jours) qu'eurent lieu la mort et la résurrection de Jésus.

La date de sa célébration varie chaque année car elle est basée sur le calendrier lunaire. Elle se célèbre donc au plus tôt le 22 mars et au plus tard le 25 avril.

la cène

La semaine Sainte comprend plusieurs journées importantes :

  • Le dimanche des rameaux où les croyants font bénir à l'église des branches de buis, d'oliviers ou de laurier. Les rameaux commémorent l'entrée triomphale de Jésus à Jérusalem. Les rameaux de l'année passée sont brûlés.
  • Le jeudi saint qui remémore le dernier repas du Christ, la Cène.
  • Le vendredi saint qui commémore la mort du Christ.
  • Le jour de Pâques où les fidèles célèbrent la résurrection de Jésus-Christ.

La fête de Pâques est entourée de différentes traditions. En voici quelques unes : 

  • En Allemagne et en Autriche, le lundi de Pâques s'accompagne d'un autre jour férié, le « Karfreitag », sorte de Vendredi saint qui est considéré comme une sorte de deuxième Noël. Ici, les œufs de Pâques sont apportés par le lièvre de Pâques (Osterhase). Il était l’animal emblématique de la déesse Astre que les saxons honoraient au printemps et de la déesse de la fertilité et du printemps Ost Ara en pays germanique. Elle a donné son nom à Ester (Pâques en anglais) et est resté associé aux fêtes de Pâques. De manière similaire, dans les traditions celtiques et scandinaves, le lièvre était le symbole de la déesse mère. C'est en Allemagne et en Alsace, qu'on associa pour la première fois le lapin et le lièvre de Pâques avec les œufs de Pâques pour célébrer le printemps. Les enfants confectionnent des nids avec des feuilles, de la mousse ou de l'herbe qu'ils installaient dans le jardin, espérant que durant la nuit de Pâques, le lapin garnirait les nids d'œufs multicolores.paques_cloches[1]
  • En France et en Belgique, le lièvre et le papin ont peu de place car ce sont les cloches de Pâques qui apportent les oeufs de Pâques. Depuis le jeudi saint, les cloches sont silencieuses. La tradition du silence des cloches prit naissance lorsque, vers le 7ème siècle, l'Église interdit de sonner les cloches en signe de deuil entre le Jeudi Saint et le Dimanche de Pâques pour commémorer le temps qui s'écoula entre la mort du Christ et sa résurrection. La légende, affirme que, le soir du Jeudi saint, elles partent à Rome où le Pape les bénit. Le matin de Pâques, les cloches reviennent en carillonnant pour annoncer la joie de la résurrection du Christ. A Rome, elles se chargent d’œufs de Pâques qu’elles répandent à leur retour dans les jardins. Pour le voyage, les cloches se munissent d'une paire d'ailes, de rubans ou sont transportées sur un char.
  • Dans la plupart des pays européens, l'agneau de Pâques est l'une des pièces maîtresse du repas du dimanche de Pâques. Il rappelle l'agneau de Dieu qui a donné sa vie pour le Salut du monde. En Allemagne et en Alsace, l'agneau de Pâques désigne un biscuit en forme d'agneau décoré d'un étendard, un ruban rouge autour du cou.
  • Les Américains espèrent que l'« Easter Bunny » leur apportera des lapins en chocolat et des sucreries dans un panier tressé.
  • En Italie, on mange des gâteaux en forme de colombes
  • En Angleterre c'est l'occasion de manger du jambon et de danser dans les rues.
  • Dans les pays Scandinaves, on fait les décorations en jaune et en Finlande et en Suède les enfants se déguisent en sorcières la veille de Pâques.
  • En Pologne, on asperge d'eau la famille et les amis et on asperge les champs d'eau bénite.
  • En Russie, les œufs sont déposés sur les tombes des parents.panier d'oeuf en chocolat

Et les oeufs dans tout ça... La coutume d'offrir des œufs au début du printemps remonte à l'Antiquité. Il y a environ 5.000 ans, les Perses offraient déjà des œufs de poule comme cadeaux porte-bonheur pour fêter le printemps ! Les Romains, qui eux aussi leur prêtaient d'heureux effets, en cassaient le jour du printemps pour purifier l'atmosphère. C'est réellement à partir du XIIIe siècle que les premiers œufs peints firent leur apparition en Europe. A l'origine coloriés en rouge et décorés de devises ou de dessins, les œufs de poule s'échangeaient à l'occasion de la fin du Carême, symbolisant ainsi la fin des privations de l'hiver. A partir de la Renaissance, les œufs de poule furent remplacés par des œufs en or dans les cours de souverains européens. Décorés de métaux précieux, de pierreries et même de peintures de célèbres artistes, ces objets connurent leur apogée avec les célèbres œufs de Fabergé à la cour de Russie à la fin du XIXe siècle. Aujourd'hui, les œufs de Pâques sont en chocolat. Beaucoup plus gros et délicieux, ils ravissent petits et grands. Cette tradition, présente dans de nombreux pays, est relativement récente. Les moulages en chocolat ont fait leur apparition durant la première moitié du XIXe siècle, grâce aux progrès d'affinage de la pâte de chocolat et à la mise au point des premiers moules en fer étamé et argenté.

Alors bonnes chasses aux oeufs et Joyeuses Pâques !