ScaphoÏdeus titanusNon ! Ce n'est pas un code secret mais le nom de la cicadelle responsable d'une grave maladie qui se propage très vite dans le vignoble bordelais : la flavescence dorée.

Absence de récolte, mort des ceps, arrachage obligatoire de parcelles sans indemnisation telles sont les conséquences de la flavescence dorée dans nos vignes d'où la nécessité de la contrôler. Cela  suppose d'identifier rapidement les pieds malades à arracher, de déterminer, dans chaque commune et en fonction de l'importance de la maladie, le nombre de traitements à prévoir pour les pieds qui peuvent être sauvés.

La lutte contre la flavescence dorée doit être collective. Un viticulteur qui ne traite pas et n'arrache pas les souches met en péril la pérennité de son vignoble et des exploitations voisines. Dés lors que 20% des pieds sont porteurs du phytoplasme de la maladie, il y a urgence.

En 2011, une recrudescence de la maladie a eu lieu en Aquitaine avec plus de 60 communes nouvellement contaminées. Pour mobiliser, la Chambre d 'Agriculture de la Gironde s'engage aux cotés des GDON (Groupement de Défense contre les Organismes Nuisibles) pour réaliser des opérations de prévention, d'information mais également de formation des viticulteurs et des salariés.

On en parle sur : http://www.vinopole.com/8-experimentations/16-protection-du-vignoble/18-reduire-les-intrants/resultats-publications/150-acte-du-colloque-lutte-collective-contre-la-flavescence-doree.html

Contact : Chambre d'Agriculture Gironde - Service vigne au 05.56.35.00.00