Après l'obligation de mentionner la présence de sulfites dans une dizaine de langues et d'ajouter le logo mentionnant le danger pour les femmes enceintes, une nouvelle mention va apparaître sur les étiquettes de vin à compter du 1er juillet 2012...

Certaines étiquettes de vin auront en effet un message de prévention supplémentaire pour informer les amateurs de vin allergiques à l'oeuf et au lait, des produits qui sont parfois utilisés lors des vinifications.

oeufs"Contient des traces de lait", "Peut contenir des protéines d'œuf"... ces mentions insolites figureront sur les bouteilles de vin concernées à compter du 1er juillet 2012, en vertu d'une directive européenne visant à informer le consommateur de la présence d'allergènes dans les boissons alcoolisées. Jusqu'à aujourd'hui, et contrairement aux autres secteurs alimentaires, le vin bénéficiait d'une dérogation pour ne pas indiquer cette spécificité.

En effet, l'oeuf et le lait, ou leurs dérivés, sont parfois utilisés dans les chais pour clarifier les vins. Lors des phases de vinification et d'élevage, ils permettent aux particules en suspension de s'agglomérer et de tomber au fond de la cuve. Elles sont ensuite éliminées lors de la filtration. Ces pratiques sont ancestrales et tout à fait légales.

Même s'il ne reste que des traces minimes dans les bouteilles concernées, le législateur, selon le principe de précaution, a voulu informer clairement les clients qui seraient allergiques à la consommation de lait et/ou d'oeufs. D'après l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), les deux tiers des vins français sont stabilisés ou clarifiés avec des colles protéiques. Or 0,3% des adultes sont allergiques aux produits à base d'œuf et 1% aux protéines de lait.

etiquetage bouteilles de vin

Certains vignerons et techniciens, ne souhaitant pas écrire une telle mention sur leurs étiquettes ou sachant que cette mesure serait prise, ont déjà recours à d'autres colles non allergènes, telles que les protéines de blé et de pois ou encore le collagène de poisson, tous autorisés par la réglementation européenne.

Les vins étiquetés ou mis sur le marché avant le 1er juillet pourront être commercialisés sans cette nouvelle information jusqu'à épuisement des stocks.