Le "Compte Personnel de Formation" (CPF), effectif depuis début 2015, est une des 1ères réalités de la Réforme de la formation professionnelle

Le "Compte Personnel de Formation" (CPF) suivra chaque personne de son entrée dans la vie active jusqu’à la retraite

La réforme de la formation professionnelle est effective depuis le 1er janvier 2015. Son but, faire de la formation professionnelle :

  • un levier essentiel de compétitivité pour les entreprises,
  • un outil de progression concret pour les salariés et demandeurs d’emploi
  • un élément majeur du dialogue social.

Ainsi depuis le 1er janvier 2015, le Compte Personnel de Formation est entrée en vigueur. Il concrétise ainsi un droit universel de formation reconnu pour tout actif.

Ce compte de formation, individuel et personnel, est ouvert à toute personne âgée d'au moins 16 ans (15 ans pour les jeunes ayant signé un contrat d'apprentissage) et est destiné aux salariés, aux demandeurs d’emploi et aux jeunes sortis sans qualification du système scolaire.

Le Compte Personnel de Formation a pour objet de donner à chacun les moyens d’évoluer professionnellement et de sécuriser son parcours professionnel, notamment en progressant d’au moins un niveau de qualification au cours de sa vie professionnelle ou en obtenant une qualification dans le cadre d’une reconversion.  

Ainsi depuis le 5 janvier dernier, chaque salarié peut activer son compte personnel de formation sur le site http://www.moncompteformation.gouv.fr/

Le CPF est crédité en heures. L'acquisition en heures de formation est proportionnelle au temps de travail jusqu'à ce que le plafond de 150 heures soit atteint. Les heures acquises par le passé au titre du droit à la formation (DIF), non consommées au 31 décembre 2014 et communiqué par l'employeur, peuvent être déposées sur le Compte Personnel de Formation lors de l'inscription par le titulaire et pourront être utilisées jusqu'au 31 décembre 2020.

Les droits acquis sont conservés tout au long de la vie professionnelle, même en cas de changement d'entreprise ou de chômage. Si durant le temps de travail, l'autorisation de l'employeur est nécessaire pour se former, en revanche le salarié peut mobiliser son Compte Personnel de Formation hors de son temps de travail sans avoir à demander l'autorisation de son employeur.

Avant de débuter un processus engageant une formation, le salarié peut faire appel au Conseil en Evolution Porfessionnel (CEP) afin de bénéficier d'entretiens gratuits et confidentiels avec des spécialistes de l'évalusation de compétences, de l'emploi et de la formation.

Pour en savoir plus vous pouvez aller ici : http://www.cegos.fr/actualites/dossiers-thematiques/reforme-formation-professionnelle/Pages/compte-personnel-formation.aspx