Attention soleil... certes le soleil est un plaisir mais il peut être un véritable danger si on ne prend pas certaines précautions...

Comme dit l'adage "mieux vaut prévenir que guérir", la canicule conjuguée aux vacances qui approchent nous expose aux risques solaires. N'oublions pas d'être vigilants...

Se protéger du soleil, c'est protéger sa santé. Voici quelques conseils pour vous protéger du soleil mais également vous protéger de la canicule et passer de bons mois d'été...

Risques solaires : 4 gestes simples

A la mer, en montagne, à la campagne et même en ville, se protéger du soleil est indispensable. Une activité professionnelle en milieu extérieur augmente l'exposition au soleil tout au long de l'année et augmente les risques. En effet, trop de soleil peut provoquer de graves dommages pour les yeux, accélère le vieillisement de la peau et augmente le risque des cancers de la peau dont le plus grave est le mélanome.

Pour se protéger, il suffit d'adopter quelques réflexes simples :

  • Evitez les heures les plus ensoleillées entre 12h et 16h et recherchez l’ombre,
  • Protégez encore plus vos enfants,
  • Couvrez-vous avec un chapeau, des lunettes et un t-shirt,
  • Appliquez de la crème solaire tous les 2 heures et renouvelez-la après chaque baignade.

Pensez également à surveiller votre peau. Observez toutes les parties de votre corps de la tête aux pieds, environ 3 fois par an. Si vous pensez qu'un de vos grains de beauté a changé d'aspect, qu'il a évolué, en taille, en couleur, en épaisseur, consultez un médecin.

Pour en savoir plus : www.prevention-soleil.fr

Risques canicule : là aussi quelques gestes simples

Avec la canicule et l’exposition à de fortes chaleurs on risque une déshydratation, l’aggravation d’une maladie chronique ou un coup de chaleur. Certains symptômes doivent alerter comme des crampes musculaires au niveau des bras, des jambes, du ventre… Plus grave, un épuisement peut se traduire par des étourdissements, une faiblesse, une insomnie inhabituelle.

Le coup de chaleur est un risque grave. Il se repère par une agressivité inhabituelle, une peau chaude, rouge et sèche, des maux de tête, des nausées, des somnolences et une soif intense, une confusion, des convulsions et une perte de connaissance.

Les sportifs, les travailleurs manuels exposés à la chaleur, les nourrissons, les personnes âgées, les personnes atteintes d’un handicap ou d’une maladie chronique sont particulièrement sensibles aux coups de chaleur.

Attention, une personne victime d’un coup de chaleur est en danger de mort. Appelez immédiatement les secours en faisant le 15. En attendant, transportez la personne dans un endroit frais, faites-la boire, veillez à ce qu’elle soit habillée légèrement, aspergez-la d’eau fraîche ou appliquez-lui des linges humides sur la tête, la nuque et les bras et faites des courants d’air.

Pour affronter la canicule :

  • Protégez-vous de la chaleur : Evitez les sorties et plus encore les activités physiques aux heures les plus chaudes. Si vous devez sortir, restez à l’ombre. Portez un chapeau, des vêtements légers en coton et amples de couleur claire. Emportez avec vous une bouteille d’eau. Fermez les volets et maintenez les fenêtres fermées tant que la température extérieure est supérieure à la température intérieure. Ouvrez-les la nuit, en provoquant des courants d’air.
  • Rafraîchissez-vous : Privilégiez les endroits climatisés, ou à défaut, les endroits ombragés. Prenez des douches ou des bains et/ou humidifiez-vous le corps à l’aide d’un brumisateur ou d’un gant de toilette.
  • Buvez le plus possible mais ne consommez pas d’alcool et continuez à manger normalement.
  • Demandez conseil à votre médecin, à votre pharmacien si vous prenez ou voulez prendre des médicaments ou si vous ressentez des symptômes inhabituels. N’hésitez pas à aider et à vous faire aider si la chaleur vous met mal à l’aise.

Enfin, n'hésitez pas à vous informer de l’état de santé des personnes isolées, fragiles ou dépendantes.